Sommaire

La fatigue chronique est très souvent confondue avec la fibromyalgie.

Définition de la fatigue chronique

La fatigue chronique est une maladie neurologique qui se manifeste par un épuisement soudain, persistant et inexpliqué. La fatigue chronique est aussi appelée syndrome de fatigue chronique ou encéphalopathie myalgique. Il est donc essentiel de différencier cette pathologie complexe d'une fatigue, même persistante, qui peut être sans rapport avec ce syndrome.

Vivre avec le syndrome de fatigue chronique

Les causes de la fatigue chronique

Les causes du syndrome de fatigue chronique (SFC) sont encore méconnues. La moitié des personnes souffrant de ce syndrome n'avaient aucune prédisposition et menaient une vie saine et équilibrée.

Le syndrome de fatigue chronique peut être déclenché par :

  • un virus ou une infection ;
  • une vaccination, une anesthésie ;
  • un traumatisme physique ou psychologique ;
  • un environnement malsain.

Parmi les pistes privilégiées on trouve celle d'un déséquilibre de la flore intestinale. En effet, les bactéries intestinales des patients souffrant de SFC sont beaucoup moins diversifiées que celles des sujets sains. De plus, chez les malades, les bactéries retrouvées sont essentiellement inflammatoires plutôt qu'anti-inflammatoires. Ainsi, le SFC pourrait être dû à une perméabilité intestinale, les bactéries inflammatoires passant ainsi dans le sang, avec pour conséquence une réaction immunitaire à l'origine de l'aggravation des symptômes.

Une étude financée par l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) tend à prouver que la présence d'aluminium dans des vaccins pourrait, dans certains cas, entraîner une myofasciite à macrophages et un syndrome de fatigue chronique (associé à des troubles cognitifs).

Mais attention : cette étude est controversée parce qu'elle se base sur des expérimentations réalisées chez des souris et d'autre part parce qu'elle évalue l'aluminium isolément, ce qui est différent du complexe vaccinal qui y associe un virus, des protéines virales ou une bactérie.

Au final, en se fondant sur les rapports de l'Académie nationale de médecine de 2012, du Haut conseil de la santé publique de 2013 et de l'Académie de pharmacie de 2016, et sur les travaux de l'Organisation mondiale de la santé, le Conseil d'État a estimé le 6 mai 2019 qu'« aucun lien de causalité n'a pu être établi à ce jour entre adjuvants aluminiques et maladie auto-immune ».

Lire l'article Ooreka

Les conséquences du syndrome de fatigue chronique

Les patients atteints de fatigue chronique ne parviennent pas à se reposer. La fatigue s'installe puis s'accentue. La fatigue chronique est responsable :

  • de douleurs musculaires et articulaires ;
  • de troubles du sommeil ;
  • de maux de tête ;
  • de troubles gastro-intestinaux ;
  • de stress, d'anxiété et de dépression ;
  • de troubles de la mémoire, etc.

L'évolution du syndrome de fatigue chronique

Le syndrome de fatigue chronique (SFC) est très différent selon la personne concernée. Le SFC peut avoir de graves répercussions physiques et/ou des conséquences psychologiques.

Soigner la fatigue chronique

Les symptômes de fatigue chronique

La fatigue chronique se manifeste par un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • fatigue importante et persistante :
    • plus de 3 mois chez l'enfant ou l'adolescent,
    • plus de 6 mois chez l'adulte ;
  • une nette augmentation de la fatigue après l'effort ;
  • un sommeil peu voire pas réparateur ;
  • des douleurs musculaires et articulaires.
Lire l'article Ooreka

L'importance du diagnostic

Une forte fatigue peut provenir du syndrome de fatigue chronique, mais aussi d'autres maladies telles que :

  • la fibromyalgie ;
  • la mononucléose ;
  • l'hypotension ;
  • les troubles de la thyroïde ;
  • le syndrome de l'intestin irritable.

Traitement de la fatigue chronique

Tout comme pour la fibromyalgie, il n'existe aucun traitement qui cible la fatigue chronique. Chaque symptôme est, dans la mesure du possible, soigné individuellement :

  • des somnifères pour dormir ;
  • des vitamines et du magnésium pour le tonus ;
  • des analgésiques pour les douleurs ;
  • un régime alimentaire approprié (avec éviction du gluten le plus souvent) ;
  • de l'activité physique (étant donné l'extrême fatigabilité des malades).
Lire l'article Ooreka

Aussi dans la rubrique :

Comprendre la fibromyalgie

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider